Blog

IMG_2827

17 juin 2019
Faire du sport pour se libérer l’esprit.

Voici quelque chose qui aide à se libérer de pensées négatives ; fatiguez le corps.

En fait, vous aurez certainement remarqué que quand nous avons peu ou pas d’énergie nous sommes plus sensibles, et également nous sommes plus facilement débordés par nos émotions. Notre énergie est ce qui nous permet de gérer les émotions, c’est le principe du cours de coaching mental 2 et du tome 2 de mon livre « Au-delà des possibles ». Plus vous avez d’énergie et plus vous avez de choix en réalité. Plus vous avez de choix plus vous vous rapprochez de la meilleure version de vous-même. Et la meilleure version de vous-même est la seule personne qui puisse vous rendre heureux.

Comment avoir de l’énergie alors ? il y a sept piliers qui permettent de générer et de maintenir un haut niveau d’énergie en soi. Le sport en est un.

Il découle du principe qu’il faut dépenser pour recevoir.

Dépensez votre énergie pour en avoir.

Cela paraît peut-être contradictoire, mais il n’en est rien concernant l’énergie et vous en avez fait l’expérience, j’en suis sûr.

Rappelez-vous une de ces journées où vous vous êtes dit que vous aviez besoin de récupérer que vous vous êtes fait une journée canapé-télévision… avec quelle énergie vous avez fini la journée ?

A contrario, après une journée de ski ou de balades, vous avez certes une certaine fatigue en fin de journée, mais ce n’est indéniablement pas la même fatigue.

Il y en a une qui épuise où l’on ne peut que se traîner, et l’autre où l’on est actif, bien dans notre tête et notre corps et qui fait que quand on ferme les yeux on s’endort presque immédiatement.

C’est aussi un remède à l’insomnie… dont le sommeil est l’un des piliers de l’énergie. Tout se recoupe.

Alors faites du sport, bougez, cela vous reboostera. Si vous en avez la possibilité, faites-le en nature, ça aide pour l’esprit.

Donc me voilà à m’y remettre, j’adore courir… un peu… tous les lundis matins, je commence ma semaine par une petite course.

Ce matin j’ai fait 6km 600 au bord du lac ! ce fut ressourçant et cela a lancé ma semaine sur de l’énergie positive.

Quand je cours, j’ai plein d’idées qui me viennent à l’esprit !

Et vous, que faites- vous comme sport et qu’est-ce que cela produit en vous ?

Je me suis gorgé d’énergie pour cette semaine où Aurora propose son premier atelier hypno-sommeil en ligne (3h45 de vidéo)!

À la semaine prochaine !

Soyez actif, créatif et inspirant pour vivre libre dans la vie que vous avez choisie !

10 juin 2019
Être à l’écoute des messages de la vie.

Voici quelques lignes pour entamer un blog sur la transition.

Effectivement, les changements de vie ne sont jamais faciles.

voieDu moins une part de nous rend ces transitions moins faciles. Cette partie de nous qui résiste et qui préfère une situation pourrie connue plutôt qu’une nouvelle situation qui ne pourrait être que mieux (aussi pire soit-elle), mais qui est inconnue.

Je profite de ma transition pour partager avec vous ces difficultés, ces peurs, ces défis et chalenge qui font partie désormais de mon quotidien.

Voici un petit résumé de ma situation de départ pour tous ceux qui n’ont pas lu mon article sur le mobbing écrit le mois dernier (mai 2019).

Je travaillais à un peu moins de 50% depuis 7ans dans un fitness corporate dans une multinationale. Il y a tout juste une année, un changement de manager m’a fait subir un mobbing incessant jusqu’à mon départ fin mai.

Ce travail m’avait permis de finir toutes les formations en hypnose que je voulais faire, cela m’a pris 5 ans, maintenant que c’était fait (fin 2016), le chemin continuait vers un nouveau challenge que je me refusais d’écouter.

Ces trois dernières années, j’étais rentré dans une petite routine, une petite sécurité, mais qui ne me permettait pas ou plus d’évoluer. Il a fallu créer un changement. Les changements arrivent toujours au bon moment, la vie nous donne des indications quand il faut changer, quand c’est le bon moment. Elle sait ce qui est bon pour nous et quand nous ne nous épanouissons pas dans un endroit. Quand on n’est pas à l’écoute, la vie durcit son message, surtout si on a une voie, une ambition qui dépasse juste son petit soi, une mission, quelque chose qui nous pousse en avant.

Je ne l’ai pas vraiment écouté la première fois. Je l’avais entendue, mais je ne l’ai pas écoutée. Je n’ai pas été dans son sens en sachant ce que c’était, par peur également face à l’incertitude. Jusqu’au dernier moment où là, elle ne m’a plus donné d’autres choix.

J’étais face un choix important qui n’impliquerait pas que moi, mais également ma femme et mon fils. Un choix qu’il a fallu mener de manière stratégique, mentale et planifiée. Ce qui m’a permis d’avoir toujours un temps d’avance et de n’être jamais surpris par les événements. Un choix qui m’a amené à vivre de la violence. Oui, j’ai bien été mobbé avec d’autres pendant une année, même si ma direction le sachant n’a voulu que fermer les yeux.

Je n’ai rien dit pendant cette année, car en réalité je n’en ai que peu souffert grâce aux outils qui sont les miens depuis près de 10ans. J’ai pu bien éprouver leurs efficacités. Je m’en sors très, très bien, je savais comment réagir, je savais comment amener les choses, malgré les petits chocs émotionnels qu’il y a eu. À chaque tentative de mobbing, je savais comment mener ma barque à la destination que je voulais. Aujourd’hui c’est chose faite. J’ai même poussé la chose de manière à ne plus avoir la moindre hésitation et plus de retours possibles en arrière.

La vie va nous pousser plus ou moins violemment à avoir ces changements nécessaires. Souvent avant d’arriver à ces bousculades, la vie nous donne plusieurs opportunités de changements, des opportunités à bifurquer, mais si on ne l’écoute pas, elle durcit son message, voire si l’on passe à côté de sa mission de vie, elle nous secouera dans tous les sens pour que l’on retrouve le chemin, notre chemin.

Comme dans un grand huit, certains d’entre vous ont peut-être déjà été sur le Silver Star d’Europa-Park, le plus dur c’est la montée. En tout cas c’est là où j’ai eu le plus peur. Une fois que la descente est amorcée, cela peut également être encore un peu pénible, ce sera seulement si l’on s’agrippe, si on ne se laisse pas aller dans la descente.

Laissez-vous allez, vous êtes sur les rails rien ne peut vous arriver. C’est ainsi que vous serez capable d’apprécier l’aventure !

Je suis remplis de gratitude envers la vie qui me conduit inlassablement là où je dois aller.

Merci !!! Merci pour toutes ces petites merveilles que tu mets sur mon chemin. Merci !!!

À lundi prochain !